Ça doit venir de moi…

Ça doit venir de moi
[Tiens des chaussettes sales dans le salon]
Quand on t’abandonne sans arrêt, le problème ce n’est pas les autres, c’est toi
[Putain j’ai oublié l’anniversaire de ma tante quelle conne !]


Et puis qui je suis pour demander d’être le centre de l’attention, pour me plaindre. J’ai la chance d’être enceinte c’est déjà pas mal hein !
Si t’as l’impression qu’ils t’ont reléguée au rang de daron, puis de poule pondeuses, ça vient de toi. Cette manie de ne jamais rien faire sans ta fille ; en plus elle l’a dit MH, une enfant de 3,5 ans de qui on n’exige pas de s’il vous plaît et de merci, c’est CHOQUANT, elle est un poids pour tout le monde, c’est bien fait.
[J’ai les pieds gonflés non ? Oui Pixelle ? Effectivement passionnant les aimants, tu veux comprendre comment ça fonctionne ? Allons-y, on va chercher ! Je sais bien que si je ne « rempli pas le vase » avec des trucs à ruminer, tu vas être agitée]
Elle est grande maintenant, tu vois bien le regard désapprobateur quand tu glisses qu’elle dort avec vous, ce jugement sur l’ief. Pour l’allaitement tu ne le dis plus sauf le couteau sous la gorge, parce que t’es carrément passée dans la case anormale.
C’est toi qui a pris ces décisions ! D’ailleurs tu es trop exigeante avec Tzim, elles ont raison.
[Putain à découvert ?! Comment ça à découvert ? Il faut que je lui en parle, il est où bordel, ça fait 20 minutes qu’il devrait être là… Elle est crade cette maison ; tant pis je lance le repas. J’espère qu’au moins l’installation du poêle lundi ne fera pas trop poussière, sinon ça va être l’horreur]
Et puis si t’es pas contente tu n’avais qu’à travailler, au moins tu aurais une légitimité à dire que tu es fatiguée. Là t’as que ça à faire !
[Ah oui il faut que je réponde à Laura, ça fait des semaines qu’elle m’a demandé des nouvelles c’est trop gentil. Et puis ce soir hop, je me repenche sur ces papiers administratifs pour l’asso. Oui Pixelle ? Tu veux que je t’aide à écrire quelque chose ? Attend ! Ah non on est mardi, il faut qu’elle fasse la sieste pour aller à la chorale ! Bon tant pis elle fera de l’ordinateur pendant que je gère les papiers]
Si tu as l’impression que tu n’as pas de temps libre, tu l’as bien cherché, elle n’a qu’à être scolarisée !
[Tu veux écrire un livre ! Oh c’est tellement cool ! Attends viens on se met à ton bureau. Alors dicte moi]
Ils ont eu raison de ne même pas t’inviter à cette fête l’autre jour. Ils n’ont pas envie de te voir, pourquoi ils se forceraient, et puis tu ne les invites plus, tu n’es plus force de proposition pour des sorties ou des soirées
[Martin dort à la maison demain 🙂 il est vraiment super avec nous, ça va être dur quand il sera parti… Tiens je vais faire des crêpes avec Pixelle pour qu’il en ait à son réveil !
Merde j’ai plus de vêtements metables ! Tzim n’a pas eu le temps. J’avais qu’à faire…]
Regarde, tu n’es même pas capable d’être prête à l’heure, et tu voudrais que Tzim s’implique, pense à votre vie quotidienne alors qu’il bosse lui. De toute façon elles ont raison, c’est moi qui ait décidé qu’on cuisine tout, qu’on fasse l’ief, les couches lavables…
[Putain heureusement que je n’ai pas de Mon petit doigt m’a dit en ce moment, je ne sais pas comment je ferai ! Je ne suis qu’une merde. Ah le voilà ! À table en famille ! Oui ce tweet sur l’école / l’alimentation / le vélo / l’éducation… Effectivement on a tellement de chance de pouvoir faire autrement !… Ce soir tu t’occupes de ton vélo ? Ah bas ya pas le choix, tant pis pour le repassage alors, et on s’occupera des photos en attente depuis deux mois plus tard, je ne vais même pas en parler]
Je suis désorganisée. Je n’ai qu’à assumer. C’est ma faute tout ça. Ils feraient mieux que moi s’ils avaient des enfants, ils ont raison…

[Olala heureusement qu’il n’y a pas d’aller-retour à l’école, et pas d’implication scolaire à gérer. Je ne sais pas comment je ferai. Tu vois t’es qu’une merde]


Voici ce que ça donne dans le cerveau d’une nana, enceinte qui plus est, quand vous vous permettez de la juger. Nous sommes en 2018. Le #MeToo, les BD de Emma (sur la charge mentale ou émotionnelle) sont passées par là. Des dizaines d’article de dizaine de parents et de professionnels de l’enfance sont apparu ces dernières années sur les Violences éducative ordinaire, sur la parentalité plus ou moins positive… Bref, le sujet vous intéresse : éduquez-vous ! Vous verrez c’est passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *